condo

Copropriété: Étude de fond de prevoyance

Publié le

Bonjour, nous retrouvons aujourd’hui Sébastien Gariepy, évaluateur à Montréal.

 Sébastien nous parle de la copropriété et nous explique ce qu’est une étude de fond de prévoyance.

Cette étude se décompose ainsi: 

Analyse physique de l’immeuble.

– Diagnostique de l’état actuel de la copropriété.

– Prévisionnel et calendrier de remplacement sur 25 ans. 

Cette étude a pour but de maintenir l’immeuble en bon état et éviter les mauvaises surprises budgétaires (cotisations spéciales). Il s’agit finalement d’anticiper les problèmes à venir et ainsi ne pas les subir. 

N’hésitez pas à revenir vers nous pour plus d’informations. 

Bonne journée. 

Benoit Maunie, Montréal, 514 816 7963

Publicités

Divis ou indivis???

Publié le

Bonjour,

Nous retrouvons aujourd’hui Steve Samson, Notaire à Montréal.

Steve nous parle de la différence entre une unité divis et indivis.

La plus grosse différence se situe au niveau cadastrale. En effet pour de l’indivis, il n’y a pas de subdivision cadastrale (alors que chaque condo divis a son propre numéro de lot cadastrale).

Dans cette vidéo, nous couvrons aussi tout ce qui se rapporte aux taxes foncières (municipales et scolaires) ainsi que les règles de financement pour l’achat de ces deux types d’appartements.

N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez des questions.

Benoit Maunie, Montréal, 514 816 7963.

Copropriété: Des parties communes à l’intérieur de mon condo?

Publié le Mis à jour le

Bonjour,

Nous retrouvons aujourd’hui Réjean Archambault, Arpenteur-Géomètre à Montréal.

Réjean répond à une question bien précise: Quand je suis propriétaire d’un condo, est ce que je trouve des parties communes à l’intérieur de mon unité privative?

Et si la réponse est oui, est ce que cela a une incidence sur les transformations éventuelles que je voudrais faire dans mon condo?

Si vous avez des questions , n’hésitez pas à revenir vers moi ou Réjean.

Bonne journée.

Benoit Maunie – Montréal – 514 816 7963.

Est ce que j’ai besoin d’un nouveau certificat de localisation pour vendre mon condo acheté sur plan?

Publié le

Bonjour, nous retrouvons aujourd’hui Réjean Archambault, arpenteur-géomètre à Montréal.

Il nous parle de la nécessité de refaire un certificat de localisation lors de la revente d’un condo acheté sur plan.

Rejean nous fait tout d’abord un petit rappel sur ce qu’est un condo (copropriété divise) et revient sur les notions de division cadastrale et de déclaration de copropriété.

Lors de la revente d’un condo acheté sur plan (ou généralement, lors de l’achat, on a eu un certificat de localisation globale  pour l’ensemble de la bâtisse), le notaire va demander un nouveau certificat de localisation pour la partie privative.

Les deux raisons principales sont les suivantes: La rénovation cadastrale a eu lieu sur cet immeuble et des changements (travaux, rénovations) ont été fait à l’intérieur de l’unité privative.

N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez des questions.

A la semaine prochaine.

Benoit Maunie, Montréal, 514 816 7963

Christophe Berthet, agent en assurance: Dois-je prendre une assurance en tant que locataire?

Publié le

Bonjour,

Christophe Berthet, agent en assurance, revient aujourd’hui sur la nécessité de prendre une assurance habitation dans le cadre d’une location.

Il n’est pas obligatoire de prendre une assurance habitation dans le cadre d’une location au Québec. Aucune loi nous y oblige, mais c’est fortement conseillé.

Dans un premier temps cette assurance couvre nos propres biens meubles en cas de sinistre. Et surtout cette  assurance couvre aussi notre responsabilité civile. C’est-à-dire qu’elle nous protège et nous couvre contre les sinistres que l’on pourrait faire subir à autrui.

Prenons un exemple concret. Un feu dont vous êtes responsable en tant que locataire se propage dans l’immeuble et endommage d’autres appartements. Les différents propriétaires seront couverts par leurs propres assurances mais leurs assureurs se retourneront contre vous pour rentrer dans leurs frais. Si vous n’êtes pas assuré, il sera de votre responsabilité de rembourser ces frais qui peuvent être considérables (coût de reconstruction et dédommagement).

Ces deux volets de l’assurance (biens meubles et responsabilité civile) sont indissociables.

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions.

Benoit Maunie, Montréal  (+1 514 816 7963)

Vidéo – Julien Chaumont, courtier hypothécaire à Montréal (2ème partie)

Publié le Mis à jour le

Bonjour,

Nous retrouvons dans cette deuxième partie, Julien Chaumont, courtier hypothécaire à Montréal. Julien nous parle aujourd’hui de l’évaluation de la propriété dans le processus de qualification hypothécaire et de la finalisation du dossier de financement.

Il existe deux types de prêt au Québec : Le prêt conventionnel (mise de fond supérieure à 20%) et le prêt assuré (mise de fond inférieure à 20%). Pour un prêt conventionnel, la plupart du temps la banque va faire faire une évaluation de la maison. Dans le cas d’un prêt assuré, une évaluation est rarement faite (L’assureur va valider le prix de la maison en la comparant à des maisons vendues dans le même secteur).

Une fois que le prix de la propriété est validé , une lettre d’approbation sans condition est émise par la banque. C’est cette lettre qui lèvera la condition de financement de la promesse d’achat.

Ensuite, le dossier de financement est finalisé directement par les emprunteurs avec la banque ou le courtier hypothécaire se charge de cette dernière étape.

Pour conclure, la pré-approbation est définitivement l’étape la plus importante du processus de financement : Elle permet non seulement d’enlever du stress au moment de faire une offre d’achat et en plus cela permet aux futurs propriétaires de se prémunir d’une hausse de taux éventuelle.

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions ou remarques.

Benoit Maunie, Montréal-(+1 514 816 7963).

Vidéo-Julien Chaumont, Courtier hypothécaire à Montréal

Publié le

Bonjour, 

Julien Chaumont, courtier hypothécaire à Montréal,  nous parle, dans cette première partie, de son travail ainsi que du processus d’obtention du financement pour l’achat de sa maison. 

Un courtier hypothécaire est spécialisé dans le financement de projet immobilier. La première étape consiste toujours à une rencontre informelle avec le futur acheteur pour déterminer son profil et ses besoins mais surtout mettre à jour le budget que celui-ci pourra consacrer mensuellement à  ses remboursements hypothécaires. L’idée est de vraiment partir de ce budget pour aller ensuite trouver la maison de ses rêves et non pas l’inverse (très logique mais on fait souvent le contraire …).

Puis vient le temps de la pré-approbation hypothécaire (pré-qualification). Le profil du client uniquement est traité par la banque et celle-ci donnera donc son accord pour l’accompagner dans son projet.

Une fois une promesse d’achat acceptée, on rentre cette fois, dans la phase d’approbation hypothécaire. Cette fois on ira chercher le financement pour la propriété visée. La banque donnera donc son accord final après avoir validé le profil du client et vérifier que le prix demandé pour la propriété est bien le prix du marché.

La pré-approbation hypothécaire est très importante car elle permet d’être plus efficace dans sa recherche de propriétés et surtout d’être plus réactif une fois la propriété trouvée. Vous vous retrouverez aussi dans une situation favorable face à  un vendeur qui se sentira rassuré par le fait que vous êtes déjà pré-qualifié.

Nous retrouverons Julien plus tard cette semaine qui nous donnera quelques conseils et nous expliquera la fin du processus de financement.

 N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions.

 Benoit Maunie, Montréal – Cell : +1 514 816 7963.